Your browser does not support script

 

 

 

 

 


 

 

WPD 1

Activités de diffusion du savoir et de l’expertise des sciences humaines sur la Méditerranée

Table-ronde

 

L’enlisement des conflits en Méditerranée

 

Rencontre du

Vendredi 14 décembre 2007

 

 

 

Invitation
 

Vendredi 14 décembre 2007 de 10:00 à 16:30
Conseil central de l’économie
Avenue de la Joyeuse Entrée 17-21
1040 BRUXELLES

 

Dans le cadre du programme Ramsès² (Réseau d’excellence des centres de recherche en sciences humaines sur la Méditerranée), séminaire sur :

 

L’enlisement des conflits en Méditerranée


 

Présentation du séminaire
 

La Méditerranée constitue aujourd’hui l’une des principales zones de tension au plan mondial.

La thématique des conflits a constitué l’un des trois axes étudiés par le réseau Ramsès ² au cours des 18 premiers mois.

Dans le cadre du WPD1, l’Ifri propose de faire une synthèse de ces travaux qui ont été conduits par l’équipe de St-Anthony’s College à Oxford,  tout en revenant sur les conflits majeurs qui ont pour théâtre des pays méditerranéens : israélo-palestinien, libanais, chypriote et saharien.

Un séminaire d’une journée, organisé à Bruxelles le 14 décembre 2007, réunira des chercheurs prioritairement du réseau pour débattre des enjeux de ces conflits et des sorties de crise possible. Notre ambition est de faire connaître les travaux entrepris au sein du réseau à un public de fonctionnaires, journalistes et diplomates résidant à Bruxelles.

En ouverture et après une brève introduction de Khadija Mohsen-Finan, Thierry Fabre explique l’importance de cet axe au sein du réseau Ramsès², tandis que Dimitar Betchev synthétise les travaux accomplis sur cette thématique à Oxford.

Avant de considérer les enjeux actuels des conflits retenus, Amine Aït Chaalal (université catholique de Louvain) analyse la problématique de la conflictualité dans les relations internationales.

Deux chercheurs interviennent de manière complémentaire sur le conflit chypriote : Etienne Copeaux (Gremmo Lyon II), sur « les nationalismes comme source de conflit en Méditerranée orientale »   et Samim Akgönül (université Marc Bloch de Strasbourg ) traite de ce même conflit sous l’angle d’une « tension greco-turque à dimension européenne ».

Le second panel de la matinée est consacré au conflit du Sahara occidental selon une double approche : locale (Khadija Mohsen-Finan) et une dimension internationale (Karima Benabdallah, chercheur à l’université catholique de Louvain). Dans les deux cas, l’accent est mis sur les effets de l’autonomie de cette région sous souveraineté marocaine sur l’architecture institutionnelle du Maroc, sur la construction d’une région intégrée et sur les relations du Maghreb avec l’Europe.

L’après-midi est consacrée au Moyen-Orient, avec une volonté délibérée de lier les deux conflits majeurs, israélo-palestien et libanais. Rudolph El Kareh (chercheur à l’université catholique de Louvain) analyse l’enlisement des conflits moyen-orientaux tandis que Cédric Parisot (centre de Recherche français de Jérusalem) et Raed Bader (EHESS) reviennent sur l’évolution du conflit israélo-palestinien.

 

 

Programme

 

10 :00 – 10 :30 : Ouverture

  • Khadija Mohsen-Finan, Ifri, Paris

  • Thierry Fabre, MMSH, Aix-en-Provence

  • Dimitar Bechev, St-Antony’s College, Oxford

10 :30 – 13 :00 : « Persistance de conflits larvés »


La conflictualité dans les relations internationales

  • Amine Ait-Chaalal, CECRI/UCL


Le conflit chypriote

  • Etienne Copeaux, Maison de l’Orient, Lyon

  • Samim Akgönül, université Robert Schumann, Strasbourg

Le conflit du Sahara occidental

  • Karima Benabdallah, CECRI/UCL

  • Khadija Mohsen-Finan, Ifri, Paris

13 :00 – 14 :30 : Déjeuner sur place réservé aux intervenants

 

14 :30 – 16 :30 : «L’enlisement des conflits moyen-orientaux : Israël, Palestine et Liban»

  • Cedric Parisot, institut français de Jérusalem

  • Rudolf El Kareh, ULB/CEA/Paris III

  • Raed Bader, EHESS, Paris

 

Copyright © 2006 - Ramses² - Tous droits réservés